La galerie photos
comportement du perroquet
1 - oiseau de compagnie :

     
COMPORTEMENT DU PERROQUET
COMMENT « FONCTIONNE » LE PERROQUET ?

Bien souvent nous savons de lui qu’il est un oiseau qui imite le langage humain, que c’est un animal à fort caractère et qu’il mord, les préjugés montrent que nous ignorons qui il est réellement. Cet oiseau s’il a un sale caractère ou s’il mord c’est que forcément il a ses raisons et qu’elles sont liées à notre comportement envers lui. Comportement involontaire mais du à notre ignorance.
Dans la nature.
Mordre, crier, déchiqueter, déféquer n’importe où représentent des comportements normaux, le problème est que dans notre univers tous ces comportements nous semblent problématiques. Or, le perroquet n’est pas un chien, il crie pour communiquer, il mord parce qu’il utilise son bec pour tout et lorsqu’il est mécontent peut donner un coup « de bec à bec » à un congénère. Alors évidemment, nous qui n’avons pas de bec, lorsqu’il montre son refus, il s’en prend à notre doigt, c’est douloureux.
Il déchiquette et il gaspille selon nous, mais dans la nature il s’agit de son activité principale, le comble pour nous humain c’est qu’il défèque n’importe quand, ce qui est normal chez les oiseaux. Les oiseaux se retiennent uniquement la nuit, afin d’éviter qu’un prédateur puisse identifier l’endroit où il se trouve en voyant tomber les fientes.
En captivité.
En adoptant un perroquet, nous devons l’accepter dans sa globalité (avec ses comportements compatibles avec notre vie et d’autres moins). Lorsqu’un perroquet est content, il crie, lorsqu’il est mécontent aussi, il peut mordre de temps en temps comme il le fait avec un autre congénère. Il entretient avec nous un rapport égalitaire, on est un membre de son groupe, il ne sait pas que notre doigt ou notre bouche n’ont pas la dureté de son bec. Par contre si on réagit énergiquement cela peut beaucoup l’amuser et lui montrer qu’il a un pouvoir sur nous,celui de nous faire réagir. Donc il peut rapidement y prendre goût. Dans la nature le perroquet est un animal « proie » et non un « prédateur » ce qui conditionne son comportement même en captivité et même apprivoisé. Les psittacidés ont gardé leur instinct, leur domestication n’est pas assez ancienne pour influencer leur comportement inné. La différence importante avec nos autres animaux de compagnie, c’est que le perroquet restera sexué. Il est fréquent de faire stériliser une chienne, de faire castrer un chat, afin de limiter et gérer la reproduction. Parfois même, afin de limiter l’agressivité qui peut apparaître au moment de la puberté. Votre oiseau est sexué et le restera. Il est forcément frustré sexuellement lorsqu’il vit seul. Il peut avoir un comportement de séduction envers son soigneur ou envers une personne qu’il aura choisie. Ce qui peut influencer son humeur du moment. C’est aussi pour cette raison que sa personnalité change au moment de l’adolescence. Avec les bouleversements hormonaux, il teste ses limites, il vocalise davantage et montre plus fermement son mécontentement. Tenez bon, soyez patient et régulier dans vos soins et attentions et vous obtiendrez un compagnon stable et moins expansif dans quelques temps.
Le perroquet étant très sensible et intelligent, il a besoin d’interactions sociales. Lorsqu’il échange avec vous (sous forme d’échanges vocaux ou de caresses) il se sécurise, il contrôle sa place dans son groupe qu’est votre famille. Donc si vous le grondez lorsqu’il crie cela le surprendra mais il surenchérira rapidement pensant que c’est ainsi qu’il doit faire dans son groupe. Les foyers qui possèdent un perroquet qui crie beaucoup sont souvent des foyers au sein desquels il y a beaucoup de bruit, ou des cris en permanence. Le perroquet perçoit les cris et le bruit comme étant le mode de communication de son groupe et participe lui aussi en criant régulièrement.
En conclusion.
L’humain doit concilier les comportements innés et acquis de son oiseau. C’est à l’éleveur de socialiser son compagnon aux comportements qui sont acceptables dans notre société.
Aucune méthode de « dressage » adaptée au chien n’est adaptable au perroquet. Le concept de hiérarchie n’est pas compris chez lui et ne fera que vous faire perdre la confiance de votre oiseau. Ignorez les « mauvais » comportements et renforcez les « bons » à l’aide de friandises.
Il faut comprendre que la vie en captivité l’oblige à vivre une logique peu naturelle pour lui et pas toujours adaptée à ses besoins.



Sommaire
1 - oiseau de compagnie
Les derniers sujets
- bec droit recueilli
- Recherche Calopsittes
- Marche gourmande 2016
- Collier d\'asie EAM
- grippe aviaire
- saison 2016
- 10° FESTIVAL de l'oiseau ...
1803904 visiteurs - Le site appartient à l'association APOBA. Toute reproduction est interdite. Contacter le webmaster - Administration
Association des passionnés d'oiseaux en basse ariège. Une association qui vous propose des actulités, des photos, des vidéos, un forum de discution et beaucoup d'autres chose ! Venez découvrir nos oiseaux, perroquets, cacatoès, moluques, ara et bien d'autres !